Home Contact

Accueil \ \

Essais

ACTUALITÉ RC

PUBLICITÉ

TTech Racing Predator XRS – 1st review part – RC Tout (...)

TTech Racing Predator XRS – 1st review part – RC Tout Terrain 4x4 1/10 électrique
par Moumerico , le 11/11/2006

TTech Racing Predator XRS – 1st review part – RC Tout Terrain 4x4 1/10 électrique

Introduction

Fort du succès rencontré par la dernière version de son modèle Predator, le X10 reconnu pour ses qualités dynamiques et sa fiabilité mais vendu à un tarif prohibitif pour beaucoup d’entre nous ; TTech Racing a décidé de décliner son X10 dans une version plus abordable financièrement tout en conservant la conception et les qualités du X10 avec cette version XRS.

Pour parvenir à cette version « light » ; TTech Racing a principalement joué sur la nature des matériaux utilisés en remplaçant le carbone par de l’époxy et en évinçant certaines options coûteuses et pas forcément indispensables.

Pour ceux d’entre vous qui découvrent ce modèle, rappelons tout d’abord les particularités des châssis Predator :
- conception quasiment unique avec amortisseurs à plat actionnés via des basculeurs (à ma connaissance, seul Laro dans les années 90 avec son Diablo en TT 1/8 a également utilisé cette technologie)
- une double triangulation sur chaque roue
- une transmission intégrale via cardan central et roulement à billes avant / arrières
- une étanchéité parfaite entre le châssis baignoire et la carrosserie
- une paire d’aileron avant / arrière
- un look unique

Le Predator XRS est il une bonne affaire ? Est il aussi efficace que la concurrence ? La fiabilité est elle au RDV ?

Vous le découvrirez dans notre essai exceptionnellement découpé en 2 parties :
- 1ère partie : présentation et montage
- 2nde partie : essai, réglages et conclusion

Un grand merci au distributeur Français 2LB Racing pour le prêt de cette voiture et pour son sérieux.

Cliquez sur les images pour les agrandir

++++

Présentation

a. Le Packaging

Le kit est livré dans une boite cartonnée et glacée noire très classe et au design réussi.
Le nom du modèle est inscrit en gros, et l’autocollant « 100% transmission » annonce les ambitions de TTech.
On peut juste regretter l’absence volontaire de photos du kit.

A l’ouverture, on trouve :
- un certificat TTech comportant le numéro de votre kit, la validation du contrôleur qualité et le poids de votre kit
- tout les éléments rangés dans de petits sachets eux-mêmes emballés dans un sac
- tous les sachets portant la signature du contrôleur qualité
- plusieurs documents comme le catalogue des pièces et options, un bon de réduction de 20€ sur les moteurs Vega Power, un book sur le X10 et la société TTech, des autocollants, des setup sheets types pour différentes surfaces et la notice.

A noter la bonne initiative de 2LB Racing qui fournit une version Française de la notice du X10 en complément pour les allergiques à la langue de Shakespeare.

b. 1ère impression

Dès l’ouverture, tout le sérieux et la qualité de fabrication apportée au kit se ressent.
On constate ainsi très vite que l’on a affaire à du vrai travail d’horlogerie ; les pièces sont très bien usinées, leur forme est étudiée avec soin, l’ébavurage est très correct et les pièces aluminium anodisées sont du plus bel effet.
Cependant, ni les outils nécessaires au montage (clefs en L, graisse…) ni les pneus ne sont fournis.
Un petit plus toujours appréciable et que TTech devrait peut être envisager.

++++

Montage

Nous allons maintenant nous attardons sur le montage de ce Predator XRS qui vous allez le voir, ne sera pas de tout repos pour votre serviteur.

Avant de commencer

En effet, la notice du XRS est très belle, illustrée par des photos des éléments mis en valeur, mais les explications et les informations fournies sont clairement insuffisantes.
En comparant la notice du XRS avec celle du X10, j’ai noté une amélioration sensible, TTech a certainement eu des retours et en a tenu compte, ce qui est une bonne chose, mais un effort supplémentaire sera nécessaire pour parvenir au niveau de la concurrence.

Deuxième constat amer, les pièces sont toutes rangées dans des sachets individuels, mais les numéros de ces sachets ne correspondent pas aux étapes de montage, pire, la notice ne nous indique pas dans quel sachet trouver les pièces nécessaires, on va donc à la pêche aux pièces à chacune des 19 étapes que comporte la notice.
J’ai donc décidé pour faciliter le montage de votre futur XRS de vous indiquer les numéros des sachets concernés dans le titre de chaque étape et de vous faire une liste détaillée du contenu des sachets :

Contenu Photo
Sachet n° 1 : Roulements à billes
Sachet n° 2 : Boules pour chapes
Sachet n° 3 : Boules et chapes renforcées
Sachet n° 4 : Chapes classiques
Sachet n° 5 : Ecrous
Sachet n° 6 : Vis sans têtes
Sachet n° 7 : Visserie
Sachet n° 8 : Vis à têtes fraisées
Sachet n° 9 : Rondelles
Sachet n° 10 : Clips et renvoi de direction
Sachet n° 11 : Cardan central
Sachet n° 12 : Eléments du châssis
Sachet n° 13 : Différentiels
Sachet n° 14 : Barre de fixation des accus
Sachet n° 15 : Piston et joints pour les amortisseurs
Sachet n° 16 : Axes et palonniers de direction
Sachet n° 17 : Biellettes et plots
Sachet n° 18 : Cardans, supports moteurs…
Sachet n° 19 : amortisseurs

Notez aussi que l’index des écrous, vis, etc… est présent à la fin de la notice (il aurait été plus malin de le mettre au début, mais bon…)

++++

Etapes de montage 1 à 9

Etape 1 : Le cardan central et le châssis | sachet(s) n° a = 9, 11 | sachet(s) n° b =1, 10, 11

Le châssis
Le moulage du châssis est très propre, aucun ébavurage grossier n’est à déplorer, son aspect est très légèrement granuleux hormis au niveau des packs d’accus.
Ce qui m’a frappé c’est qu’en le retournant, on constate que la baignoire est parfaitement rectiligne.

La répartition des masses est intelligente avec :
- les accus en 2x3 en position centrale avant (position fixe, pas de possibilité d’avancer ou de reculer ceux-ci)  bonne répartition du poids de chaque côté du châssis
- le moteur est en position centrale arrière et placé perpendiculairement au châssis
- l’électronique est également en position centrale arrière pour équilibrer le poids du moteur.
- le cardan central est donc la seule pièce en mouvement et sa position ne doit pas générer de déséquilibre particulier.

Tout cela doit donc nous donner un châssis très bien équilibré et suffisamment rigide pour une utilisation en compétition.

Le cardan central
Le cardan central est pré assemblé, il ne nous reste plus qu’à y greffer la couronne (de 72 dents seulement), le slipper et les pignons coniques en butée.

La qualité d’usinage des pièces m’a fait une très forte impression dès cette première étape, tous les éléments s’emboîtent naturellement sans forcer et une fois montés, il n’y a aucun jeu à déplorer.

La fonction de slipper est assurée par 2 mouvements de glissements, l’un via les flasques métalliques placées de chaque côté de la couronne et l’autre par les 2 rondelles métalliques placées en amont de la couronne.

Enfin, lorsque l’on place le cardan assemblé sur le châssis, un léger jeu dans l’axe du cardan est présent mais spécifié comme fonctionnel par TTech Racing.

Différence avec le X10

- le XRS ne dispose pas de roue libre sur le cardan central
- le cardan central est donc en une seule pièce
- le collier des pignons extérieurs est différent
Et voici le résultat en photos

Etape 2 : Différentiels avant et arrière | sachet(s) n° 13

Le XRS bénéficie des mêmes différentiels que le X10, ce qui est à n’en pas douter un gage de qualité et de performance.

La couronne des différentiels est déportée pour permettre le contact avec les pignons coniques du cardan central présent dans l’axe.

Conseil

- ne lésinez pas sur la graisse, les différentiels du XRS en sont gourmands.
Point négatif

- malgré tout mes efforts et son démontage complet 3 fois l’un des différentiels fait un bruit horrible alors que l’autre monté à l’identique fonctionne parfaitement…
- j’ai trouvé que la vis de réglage était difficilement accessible et que son serrage directement dans la sortie de différentiel opposée n’était pas vraiment heureux, à revoir
- la matière type graphite dans laquelle sont moulées les sorties de différentiel me fait craindre une usure prématurée de celle-ci, bien que ce propos soit à tempérer car TTEch Racing a prévu des noix de cardans type Blades (surface large et plate en contact avec la sortie du différentiel) qui limite cette usure.
Différence avec le X10

- aucune
Et voici le résultat en photos

Etape 3 : Installation des Différentiels | sachets a = 1 | b = 7, 8, 9, 13, 14

La protection des différentiels est exemplaire, ceux-ci sont complètement intégrés dans leur socle et le joint graisse suggéré par TTech est presque superflu tant les pièces sont étanches une fois assemblées.
Cette étape est également l’occasion de découvrir les pièces en époxy remplaçant celles en carbone du X10, elles sont très bien découpées, font 3 mm d’épaisseur, sont rigides et l’époxy bénéficie d’une finition brillante sur sa surface.
Point négatif

- la position inversée des différentiels selon les trains implique que leur vis de réglage est également inversée.
Différence avec le X10

- le support d’amortisseurs arrière est en époxy et non en carbone
- on ne dispose des rondelles de calage latéral des différentiels (mais aucun jeu n’est à déplorer sur le XRS)
- les pièces englobant les sorties de différentiels sont en plastiques et non en aluminium
Et voici le résultat en photos

Etape 4 : Supports d’amortisseurs et d’aileron arrière | sachet(s) n° 7, 9, 10, 12, 14, 17

L’angle de vue de la photo illustrant la notice ne permet pas de visualiser l’ensemble des éléments à assembler, on s’interroge ainsi.
Points négatifs

- le serrage des supports d’ailerons provoque un bruit de craquement à chaque tour, on a alors peur de le faire exploser à tout moment. Ils me semblent également beaucoup trop rigide pour assurer leurs rôles dans le temps sans casser ce que m’ont confirmé des possesseurs de X10.
Astuce

- Graissez le pas de vis des supports d’ailerons pour faciliter leur serrage.
Option conseillée

- remplacer les supports d’ailerons par le modèle Team Losi
Différence avec le X10

- le support est en époxy et non en carbone
Et voici le résultat en photos

Etape 5 : Les triangles supérieurs arrières | sachet(s) n° | a = 3–4–6–8–12–17 | b= 8-9-17

On commence ici à assembler la fameuse double triangulation spécifique des châssis Predator.

L’axe en acier du triangle semble quelque peu léger, mais aucun problème de fiabilité ne m’a été reporté par les pilotes de X10.

Je précise au passage que cette cinquième étape fut la première sur laquelle je réussi (enfin) à mettre en place une méthodologie efficace pour pallier les manques de la notice de montage fournie.

Différence avec le X10

- les rondelles de calage du triangle ne sont pas fournies.
Et voici le résultat en photos

Etape 6 : Les triangles inférieurs arrières | sachet(s) n° 2, 3, 4, 6, 8, 9, 12, 16

La double triangulation arrière prend forme à cette étape et l’on commence à visualiser cette conception si particulière des trains roulants.

J’ai été agréablement surpris par la forme particulière des axes de triangles et leur système de fixation par vis qui évite les fameux circlips que l’on perd fréquemment.

Astuce

- placer des coupelles devant les chapes pour éviter tout risque d’arrachement
- ce n’est pas spécifié dans le notice, mais montez la chape renforcée de façon à ce que la partie plate soit à l’extérieure pour ne gêner l’étape suivante.
Option

- Remplacer les biellettes en acier par des biellettes en titane à pas inversé pour plus de fiabilité et permettre un réglage du pincement.
Différence avec le X10

- pas de barre anti roulis
- les biellettes de pincements sont en acier non réglables contre titane à pas inversée sur le X10
- le triangle est en plastique et non en graphite ce qui n’est pas gênant car le plastique est plus souple que le graphite et aura donc moins tendance à casser.
Et voici le résultat en photos

Etape 7 : Fusées et cardans arrières | sachet(s) n° 1, 5, 6, 7, 8, 10, 12, 18

On termine le montage du train arrière avec cette septième étape où je déplore également une notice très légère pour les pilotes non ou peu expérimentés.

L’adoption de cardans « Blades » (surface large et plate en contact avec la sortie du différentiel) sur le XRS est une très bonne chose car la motricité sera forcément mieux transmise qu’avec des cardans classiques et l’usure des sorties de différentiels, que je trouvais fragile, sera amoindrie.
De plus, ces cardans sont très faciles à assembler !

Une fois monté, on constate encore une fois que l’ensemble est très bien pensé, usiné et on ne peut être qu’étonné par la taille impressionnante des disques auxquels on fixe les roues.

Le 100 % transmission annoncée sur le package est ici à l’honneur !

Enfin, le tandem axe/circlips traditionnel pour fusées a été remplacé avantageusement par deux vis placées de chaque côté.

Différence avec le X10

- les vis de fixation
- les vis servants d’axes aux fusées
Et voici le résultat en photos

Etape 8 : Les triangles supérieurs avant | sachet(s) n° 2, 3, 5, 6, 8, 9, 12, 14, 17

Cette huitième étape amorce le montage du train avant, qui recevra lui aussi dans les étapes suivantes sa double triangulation et ses basculeurs pour amortisseurs.

L’attache du pivot métal supportant le triangle et fixé dans le châssis semble un peu courte, mais ici aussi aucune casse ne m’a été signalé sur les X10 utilisant la même pièce.

Différence avec le X10

- les triangles sont en plastiques (plus souple et donc moins cassant) et non en graphite
- le support est en époxy et non en carbone
Et voici le résultat en photos

Etape 9 : La direction | sachet(s) n° 1, 3, 8, 9, 16, 17

La direction est montée d’origine sur roulements ce qui est une très bonne chose.

La conception du châssis baignoire étant vraiment très englobante, TTech a prévu 2 fentes de chaque côté pour glisser la barre d’ackerman.
Une autre spécificité de cette direction est l’utilisation de boules pour chapes à axes filetés ce qui évite l’usage de contre écrous.

Point négatif

- de grosses économies ont été consenties sur les palonniers et tringles de cette direction, nous verrons si la fiabilité est cependant au RDV.
Différence avec le X10

- les palonniers sont en plastiques et non en aluminium
- la barre d’ackerman est une simple tige d’acier et non une plaque en carbone comme sur le X10
Et voici le résultat en photos

++++

Etapes de montage 10 à 17

Etape 10 : Le triangle inférieur avant | sachet(s) n° 2, 3, 4, 6, 12, 16

Fait étrange, on assemble ici des biellettes qui ne seront utilisées qu’aux étapes 11 et 12…
Point négatif

- les biellettes fournies ne sont pas réglables
Option

- Remplacer les biellettes acier par des modèles en titane à pas inversé pour plus de fiabilité et permettre un réglage de l’ouverture/pincement à l’avant.
Différence avec le X10

- les triangles sont en plastiques et non en graphite
- les biellettes sont en acier et ne sont pas réglables alors que le X10 dispose de biellettes Titane à pas inversé.
Et voici le résultat en photos

Etape 11 : Renvois d’ amortisseurs avant | sachet(s) n° 7, 8, 16, 17

Les amortisseurs étant actionnés par des basculeurs, nous allons assembler ici les renvois sur le train avant fixés à la platine supérieure.
Nous pourrons alors apprécier le look de notre XRS comparable à celui d’une Formule 1.
Options conseillée

- seconde option conseillée sur ce XRS, le remplacement des renvois plastiques fournis par des renvois en aluminium référencés S110F pour fiabiliser votre auto.
Point négatif

- soyez très vigilant lors du serrage du pivot dans la platine supérieur car le pas de vis est fragile. Pour fiabiliser le tout, je vous conseille de les fixer à la cyano une fois montés.
Différence avec le X10

- les renvois sont en plastiques et non en aluminium
- les pivots sont plus courts car le système de fixation est différent
Et voici le résultat en photos

Etape 12 : Les fusées et les cardans avant | sachet(s) n° 1, 5, 6, 8, 10, 12, 17, 18

Dernière étape pour notre train avant !

Côté fiabilité, je me suis interrogé sur le peu de matière présent autour de la vis fixée dans la fusée pour la biellette de direction, mais après enquête aucun problème ne m’a été reporté.

Astuce

- préparez le pas de vis pour faciliter le montage du mini axe fileté sous la fusée.
Différence avec le X10

- aucune
Et voici le résultat en photos

Etape 13 : Le support moteur | sachet(s) n° 7, 8, 18

Le support moteur est réalisé en aluminium pour dissiper au mieux la chaleur dégagée par le moteur.
Son usinage est à l’image du kit, très bien réalisé et l’anodisation pourpre est du plus bel effet.
Astuce

- contrairement à ce qui est préconisé dans le notice, assemblé en 1er lieu la vis-écrou placée derrière le support car son accès sera trop délicat par la suite, et ne la serrer totalement qu’après avoir monté les autres vis.
Différence avec le X10

- les pièces en aluminium ne sont pas allégées comme sur le X10
Et voici le résultat en photos

Etape 14 : Les fixations des accus | sachet(s) n° 8, 10, 14, 18

La fixation des accus au châssis se fait de façon traditionnelle via une barre placé sur 2 montants.
Différence avec le X10

- les barres sont en époxy et non en carbone
Et voici le résultat en photos

Etape 15 : Les amortisseurs – 1ère partie | sachet(s) n° 2, 4, 15, 19

Spécificité liée à l’usage des basculeurs, les 4 amortisseurs livrés sont tous identiques, contrairement aux châssis classiques : même corps, même longueur d’axes, même pistons…

Les amortisseurs TTech sont particulièrement réussis : le bouchon contient les joints et propose deux surfaces planes pour son serrage, le remplissage se fait facilement, tout comme leur réglage et grâce à l’efficacité des 3 joints employés, ils ne fuient pas.

TTech préconise de la 40Wt sur les deux trains par défaut, et conseille de fluidifier l’avant sur les pistes glissantes.

Astuce

- pour placer facilement votre joint dans le bouchon, glisser légèrement votre joint dans le bouchon surmonté de la rondelle en plastique puis à l’aide d’un outil adapté, pressez doucement le tout.
- noter au marqueur indélébile Av –Ar sur les corps pour les différencier
Point négatif

- oubli des boules pour chapes dans la notice
- les corps des amortisseurs ne sont pas filetés
Différence avec le X10

- les axes sont en acier et non en titane
- les pistons sont tous à 1 trou contre 1 trou à l’avant et 2 à l’arrière pour le X10
- la matière du bouchon est un peu fragile car son serrage au corps avec une pince crantée laisse systématiquement des marques.
Et voici le résultat en photos

Etape 16 : Les amortisseurs – 2nde partie | sachet(s) n° 5, 6, 8, 15, 19

Etape finale du montage des amortisseurs, où l’on découvre une nouvelle spécificité des châssis Predator : la taille des ressorts !
En effet, ceux-ci mesure 28 mm et ne font que 6 boucles, on est plus proche du DTM que du Tout Terrain !!!
Option conseillée

- nous vous conseillons d’adopter les ressorts de pré contrainte Gold (référence S121A) à la place des bagues en plastiques larges et étroites (conservez cependant la medium) afin de stabiliser votre train arrière.
Astuce

- l’accès aux écrous fixant les têtes des amortisseurs arrières est délicat. Je vous conseille donc de visser préalablement les 2 têtes avant de passer aux 2 pieds.
- fiabiliser les vis faisant office d’axe pour les support des têtes d’amortisseurs avant avec de la cyano pour éviter tout risque d’arrachement qui entraînerait un changement de châssis.
Et voici le résultat en photos

Etape 17 : Le nez, les ailerons et la carrosserie | sachet(s) n° 5, 7, 9, 15, 19

Il s’agit de l’ultime étape de montage de notre XRS avant le montage de l’électronique et la peinture de la carrosserie. C’est l’occasion de s’attarder sur la présence de 2 ailerons dont l’utilité n’est pas superflue, contrairement à d’autre châssis qui ont tenté ce montage.

En effet, ces 2 ailerons apportent un appui aérodynamique supplémentaire sur chaque train et participe ainsi à la stabilité et l’efficacité de l’ensemble.
Le nez lui verrouille quant à lui la position des axes des triangles et apporte la touche finale au look orienté Formule 1 du châssis !

Différence avec le X10
- la carrosserie est très légèrement différente
Et voici le résultat en photos

++++

Conclusion avant essai

Ainsi s’achève la première partie de notre essai du TTech Predator XRS, la seconde partie sera consacrée à l’essai du châssis sur différentes surfaces, aux réglages possibles et bien sûr à notre conclusion finale.
Points + Points -

-  Qualité de fabrication remarquable
-  Conception identique au X10
-  Qualité des amortisseurs
-  Packaging
-  Contrôle qualité sur chaque sachet
-  Aodisation pourpre du support moteur

-  Notice insuffisante
-  Rangement des sachets
-  Outils de montage non fournis
-  Pneus non fournis

29272 visites 3 réactions suscitées par cet article
TTech Racing Predator XRS – 1st review part – RC Tout Terrain 4x4 1/10 électrique
TTech Racing Predator XRS – 1st review part – RC Tout Terrain 4x4 1/10 électrique
par dsthndfynj, le 29/10/2010

dressingworld is very good. zistyle is very good. hotuggs is very good. Enthusiast is very good.Ed hardy brand has been listed since there are many people’s attention, ed hardy sydney is old and I began in Australia where frantic search ed hardy australia. See ed hardy clothing since I was fascinated, and his various types to meet all tastes.ed hardy online sales brand there are many, such as ed hardy bags, ed hardy shirts,ed hardy t-shirts, ed hardy shoes, ed hardy jeans, ed hardy case, ed hardy hoodies, ed hardy iphone and so on. ed hardy shop look forward to your arrival. GHD Hair Straighteners GHD produced is very good, GHD Straighteners There are many, such as : ghd purple, ghd pink, ghd kiss, ghd rare, ghd dark, ghd black and ghd straigheners UK,GHD Straighteners Cheap.GHD Sale very major market for the UK, there are cheap ghd,cheap ghds, ghd hair straighteners uk welcome to buy. Louboutin very popular in recent years.A pair of louboutin shoes do you want ? Christian louboutin shoes are very popular, christian louboutin like Christian Louboutin Boots and Christian Louboutin Pumps are very popular. jimmy choo jimmy choo shoes style won many of the women’s endorsement. christian louboutin uk there are many christian louboutin sale of products, ysl shoes are very nice. louboutin sale waiting for you to. Ed hardy are many varieties,christian louboutin, jimmy choo, ugg boots sale and diesel jeans is same.

TTech Racing Predator XRS – 1ère partie – Tout Terrain 4x4 1/10 électrique
par moumerico, le 13/12/2006

Le succès de cet article ne se démend pas, et d’autres sites étrangers ont également référencé cet article :-D :

RC World.ch
RC Forum Korea
Copa Inferno
Offroad-Cult
RC-Forum.org
RC action.de

TTech Racing Predator XRS – 1ère partie – Tout Terrain 4x4 1/10 électrique
par Moumerico, le 14/11/2006

Cet article sur le Predator XRS attire les amateurs de RC du monde entier ;-D ; ça fait plaisir : www.kimihiko-yano.net

Visiteurs :

Total : 78641368
Depuis le : 01.06.2002



Localisation :
Locations of visitors to this page

POWERED BY

  • Spip
  • CSS
  • Xhtml
  • PHP
  • My SQL
  • Flux RSS de Gaz-On RC
  • AJAX
  • Mozilla Firefox
  • Powered by FeedBurner
  • AddThis Feed Button
Publicité
Copyright

© 2002 - 2022 - www.Gaz-On.net | Home | Contactez Sloq le Webmaster | Contactez Moumerico | Devenez Partenaire| Gaz-On RC recrute|

La version 4.0 de www.Gaz-On.net est compatible avec les navigateurs Internet Explorer 5.5 et ultérieures et avec toutes les versions de Mozilla Firefox.